Stratégie et communication sur les réseaux sociaux

La présence sur les réseaux sociaux est aujourd’hui indispensable à la création de l’image de marque d’une entreprise ou d’un produit. Si la gestion des réseaux sociaux fait bien sûr partie d’une stratégie marketing globale, elle découle d’une démarche spécifique. Les réseaux sociaux répondent à de nouveaux codes, en rupture avec ceux de la publicité traditionnelle. Pour réussir, il faut être précis, ciblé et ne pas oublier d’évoluer et de se réinventer. Retour sur les 4 étapes de la mise en place d’une stratégie social media.

 

Établir des objectifs à atteindre

Les publications sur les réseaux sociaux ont l’avantage d’être quantifiables. On peut facilement évaluer l’efficacité du recrutement de nouveaux fans, la portée des publications et les réactions qu’elles entrainent. Les chiffres sont à votre portée à tout moment et ils sont précis. Il est donc possible de fixer des objectifs à atteindre dans un laps de temps donné en définissant un nombre de publications et une ligne éditoriale à adapter en fonction de l’atteinte ou non de l’objectif.

Exemple : Trois publications par semaine sur Facebook qui devront chacune atteindre un engagement moyen de 5 % et le recrutement de 200 nouveaux abonnés par mois.

Vous devrez évaluer les ressources à disposition dans l’entreprise pour mener à bien cette stratégie médias sociaux et gérer le community management. Allez-vous embaucher un community manager ? Un de vos collaborateurs actuel est capable de gérer votre image de marque sur Facebook ?

 

Facebook, Twitter ou LinkedIn ? Identifier les réseaux à privilégier

Tous les réseaux n’ont pas la même audience ni la même philosophie. Si chaque marque ou entreprise se doit de posséder une page Facebook, ne serait-ce que pour des objectifs de référencement, les autres réseaux ne répondent pas forcément aux besoins de l’entreprise.

Instagram est connu pour l’esthétisme de ses pages et l’importance visuelle du contenu, Twitter est très utile aux entreprises d’envergure souhaitant mettre l’accent sur une communication directe avec le public, LinkedIn sert à construire un réseau BtoB, Snapchat s’adresse majoritairement aux adolescents.

 

Soigner la manière de communiquer sur les réseaux sociaux

Le message doit bien sûr correspondre à l’audience. La présence de l’entreprise sur les réseaux doit apporter une valeur ajoutée à ceux qui la suivent, que ce soit un contenu décalé, informatif, inspirant ou amusant. Le relais d’information commerciale ne suffit pas, il faut créer du lien, engager, fédérer, et exprimer des valeurs communes à l’entreprise comme à l’audience. Le niveau de langue et le vocabulaire s’adaptent également à la cible : on ne communique pas de la même façon.

Le visuel doit également être attractif. Les différents réseaux ont des formats de visuels définis à prendre en compte pour un affichage optimal. La publication doit être agréable à l’œil pour retenir l’attention.
Le contenu doit également être varié et dynamique. Il est facile de sortir du carcan figé du texte + visuel. Les vidéos sont très faciles à publier tout comme les « Live » qui permettent de diffuser en direct et les « story » qui disparaissent au bout de 24 h.

 

Veiller la concurrence et se tenir informé

Rien ne vaut l’espionnage ! Certains outils vous permettent de suivre la progression de la concurrence sur les réseaux sociaux. Observez les différentes pages et tirez-en des enseignements valables pour la vôtre. Ont-ils une stratégie ? Quelle est-elle ? Que serait-il intéressant de reproduire ? Quelles sont les publications de la concurrence en rupture avec les valeurs de notre entreprise ? Que pouvons-nous proposer de plus intéressant ?

Les réseaux sociaux ne sont pas figés, au contraire, ils se transforment chaque jour. Chaque réseau social garde jalousement le secret de son algorithme et n’hésite pas à le modifier au cours de l’année. Ainsi, la publication à succès de la veille ne sera pas forcément celle du lendemain. Une ligne éditoriale se doit donc d’évoluer avec le temps, avec la tendance, l’actualité, la saisonnalité et de tenir compte des règles fixées par le maître du jeu : le réseau. La veille aussi bien de la concurrence que la veille technologique est donc primordiale.

Show Buttons
Hide Buttons